https://www.virtualcountry.eu/wp-content/uploads/2020/09/foret-arbres.jpg

Quitter la ville pour aller vivre à la campagne… C’est le rêve de nombreux Français à l’heure où l’on parle. Mais la question qui se pose est : quelle région, quel département et quel village choisir ?
Dans le Languedoc-Roussillon, l’Hérault se démarque par son patrimoine. Il renferme tant de diversité et autant de raisons qui poussent de s’y installer, ne citant que : son histoire, ses traditions, ses paysages, ses produits méditerranéens, sa qualité de vie, ses services, sa sécurité et ses transports. La plupart de ses villages sont vraiment très agréable à vivre. D’où les témoignages suivants.

L’exemple de Marine et de sa petite famille

Comme l’explique Marine, une femme qui vivait dans un appartement à Montpellier avec son mari et ses deux filles : « Le confinement a été le déclic. On n’avait pas d’extérieur, on s’est retrouvés confinés avec une petite fille de 4 ans et un bébé de trois mois. Tout était fermé donc pas un espace vert à proximité. On s’est sentis emprisonnés avec nos enfants qu’on avait du mal à supporter. C’était l’enfer… Plus on regardait des maisons à la campagne, plus ça nous a paru une évidence de partir… J’ai toujours vécu en ville, mais aujourd’hui un village de 1 000 habitants avec une école, un commerce, ça me fait rêver ».
Avant de faire le grand saut des petits séjours sont recommandés, la région offrant beaucoup de solution de logement, hôtels, chambre d’hôtes, camping et autres gîtes, pour se faire une vraie idée de ce qu’un changement de région implique au quotidien.

L’engouement pour les maisons situées dans les campagnes de l’Hérault

Il convient de noter que l’engouement pour les campagnes de l’Hérault se ressent au niveau des achats immobiliers. D’après le patron d’une agence immobilière à Gignac, il reçoit plus de 20 appels en quelques heures et il arrive à vendre ses biens deux fois plus vite qu’il y a un an.
Comme il l’a annoncé : « On constate que beaucoup de clients notamment des Montpelliérains, qui étaient installés dans des résidences agréables, n’hésitent pas à vendre pour venir s’installer ici, à un quart d’heure de Montpellier pour acheter un bien avec un terrain… La demande a explosé, c’est clair, alors que l’offre n’augmente pas. Je n’ai pas assez de biens à proposer malheureusement ».
En outre, la crise pandémique a changé l’attrait du village Gignac. Et il en va de même pour les villes petites et moyennes comme Lodève, Clermont-l’Hérault, Saint-André, Aniane, Pouzols et Pleissan. La tendance s’est vraiment accélérée et le nombre d’habitants ne cesse pas d’augmenter.
Le maire de Gignac a également confirmé : « On accueille beaucoup de couples jeunes actifs qui viennent chercher les services de scolarité, de l’économie de proximité, de la culture, un cadre de vie paysager qui est magnifique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *