Information festival :

Le Greenpeace Film Festival revient du 13 au 27 janvier 2020 !

100 % en ligne, son objectif est de sensibiliser le public aux problématiques environnementales et de mettre en avant les initiatives positives. Durant 15 jours, le festival propose 15 documentaires en libre accès qui aborderont différentes thématiques liées à l’environnement : le climat, l’alimentation, l’agriculture, la surconsommation, la déforestation mais aussi des sujets moins connus comme l’accaparement des terres ou la financiarisation de la nature.

Tous les films seront accessibles gratuitement en ligne pendant toute la durée du festival.

Le jury, c’est vous !
Du 13 au 27 janvier 2020, regardez gratuitement les 15 films en compétition, et votez pour votre documentaire préféré.
À l’issue du festival, le Prix du Public récompensera le film ayant reçu le plus de votes, qui sera ensuite diffusé dans plusieurs villes françaises.

Avec plus de 130 000 “spectateurs” et 1500 élèves impliqués dans des activités pédagogiques, la précédente édition a été remportée par le film « Frères des arbres ». Des projections de ce documentaire se sont déroulées tout au long de l’année dans plusieurs villes, dont Paris et Lyon. Ces événements sont l’occasion d’organiser des rencontres et des débats avec le public sur la thématique du documentaire.

 Un événement ludique et pédagogique

Le Greenpeace Film Festival est né du besoin de mieux comprendre les enjeux environnementaux de notre époque et découvrir des moyens d’agir. Outil de sensibilisation à l’écologie et à la consommation raisonnée, le site du festival propose également à chacun-e des idées toutes simples à mettre en pratique pour changer ses comportements, adopter des pratiques plus respectueuses de la planète ou s’engager plus fortement pour la protection de l’environnement.

Des activités pédagogiques sont proposées aux lycées et collèges sur demande, une façon originale et ludique de sensibiliser les jeunes à la protection de la planète.
Pour en savoir plus rendez-vous dans l’espace enseignant·es.