https://www.virtualcountry.eu/wp-content/uploads/2020/09/foret-arbres.jpg

Le concept « Désert médical » ou « désertification médicale » est généralement utilisé pour révéler un nombre insuffisant de médecins par rapport à la demande exprimée par la population dans un endroit donné. Il est devenu un problème très courant depuis l’apparition du COVID-19 alors qu’il est très difficile à résoudre.
En milieu rural, par exemple, très peu de soignants peuvent intervenir pour soigner les malades pendant la phase de confinement et de reconfinement. D’où l’intérêt de voir dans cet article comment remédier au désert médical à la campagne.

Instaurer des dispositifs financiers

Pour faire face à ce problème de désert médical en milieu rural, le gouvernement encourage l’activité par l’instauration de dispositifs financiers.
C’est le cas par exemple des bourses d’études spécifiques attribuées spécialement aux étudiants et des stagiaires en médecine s’ils s’engagent volontairement à exercer au sein d’un village où l’offre est insuffisante. Par la même occasion, des facilités de stage, des indemnités de transport et des indemnités de logement peuvent aussi leur être offerts si leurs interventions sont concluantes.
Pour ce qu’il en est des jeunes médecins et internes, un complément de rémunération leur est proposé s’ils acceptent de s’installer dans une région touchée par la désertification médicale.

Recourir à la télémédecine

L’autre solution qui permet de remédier à la désertification médicale aussi est de recourir à la télémédecine. Cette alternative permet aux patients de bénéficier d’une consultation et d’un suivi médical à distance et si elle a pu être concrétisée c’est grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Normalement, la téléconsultation ne peut s’effectuer que sous recommandation du médecin traitant et elle est suivie par un diagnostic et la prescription d’une ordonnance. Ensuite vient la télésurveillance qui permet au médecin d’interpréter et d’expliquer à distance les résultats des examens biologiques. Et pour terminer, il y a le suivi médical qui permet de voir l’évolution de l’état de santé des patients.

Développer des Maisons de santé et exploiter d’autres pistes

Pour résoudre le problème de désert médical, le gouvernement encourage aussi le développement des Maisons de santé. Ces entités regroupent des professionnels de santé libéraux et elles bénéficient de plusieurs aides financières et logistiques venant de l’État, des communes, des départements et des autres régions telles que la diminution des loyers et la facilité de gestion du secrétariat médical.
Enfin, il n’y a pas de mal non plus à autoriser les médecins retraités et volontaires à consulter tout en leur encourageant financièrement. Comme cela, le problème de désert médical peut être allégé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *