https://www.virtualcountry.eu/wp-content/uploads/2020/09/foret-arbres.jpg

Qui a dit que la ville et la campagne sont deux réalités qui s’opposent ? Il est vrai qu’elles ne présentent pas la même densité de la population et qu’elles ne proposent pas les mêmes types d’activités, ni les mêmes modes de vie, mais il faut admettre qu’elles sont complémentaires et interdépendantes.
Ce que vous ne pouvez pas voir en ville, vous pouvez les voir à la campagne et vice-versa. Ainsi, il ne faut donc pas croire que la ville est plus intéressante que la campagne ou que la campagne est plus intéressante que la ville, puisqu’elles ont chacune leurs propres avantages et leurs propres inconvénients. De plus, la mode des métropoles sévit également à la campagne.

Comment les paysans arborent la mode des métropoles ?

Ce n’est pas que les paysans vivent loin des grandes enseignes de mode qu’ils ne peuvent pas suivre les tendances vestimentaires du moment. En fait, ils sont aussi connectés et ils peuvent miser sur les achats en ligne pour se procurer ce dont ils ont besoin. Ensuite, ils peuvent arborer le look qu’ils souhaitent et ils peuvent être stylés tout comme les Parisiens et les autres habitants des villes.
Chemises, blousons, combis, pulls, pantalons, baskets, … Un large choix de produits est mis à leur disposition pour qu’ils puissent être branchés sans pour autant laisser de côté les codes de la campagne.

Pourquoi les paysans s’intéressent aux styles vestimentaires des citadins ?

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que comme les citadins, les ruraux attachent aussi beaucoup d’importance à l’apparence. Ils jugent souvent un individu sur sa mine ou son allure. Ce qui signifie que la mode compte aussi pour eux et qu’ils ressentent aussi ce besoin de plaire et de se plaire. Ainsi, ils cherchent donc ce qui est mieux pour eux et ce qui leur permet de se démarquer des autres.
Vu que le vêtement paysan a peu évolué tout au long du XIXᵉ siècle, il est tout à fait normal qu’ils s’intéressent au vêtement citadin. Et cette influence d’une mode extérieure se traduit surtout par le port de vêtements de confection.
D’où on ne trouve plus que très rarement les chemises en toile de chanvre accompagnées de cravate, de gilet ou de veste. On voit plutôt des chemises bien larges qui permettent de vaquer tout confort à la campagne et de garder une crédibilité mode n’importe où. De plus, ce genre de chemise peut être marié à un pantalon lagon en velours côtelé pour être au top des tendances citadines à la campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *