https://www.virtualcountry.eu/wp-content/uploads/2020/09/foret-arbres.jpg

Les vins naturels ont le vent en poupe en ce moment. Même s’ils ne bénéficient pas encore d’une reconnaissance officielle comme les vins bio, ils séduisent de plus en plus de consommateurs et ils sont déjà disponibles en ligne sur le site de différents distributeurs.
En fait, les vins naturels se veulent respectueux de l’environnement et de la santé humaine. Non seulement ils sont moins polluants, mais ils sont savoureux et de meilleure qualité. Certains amateurs de vin sont même impressionnés par leurs odeurs. Mais qu’est-ce que ces vins ont finalement de si particulier ?

La dégustation des vins naturels

Les vins naturels se démarquent par leurs arômes particuliers et complexes apportés par l’utilisation de levure naturelle. Juste après la mise en bouteille, ils peuvent avoir des odeurs et un goût souvent comparables à ceux d’un grand vin vieilli.
Mais en général, ils dégagent des odeurs peu communes lors de l’ouverture de la bouteille. C’est pourquoi on entend fréquemment les consommateurs dire que ces vins sentent le foin frais coupé, le fromage, le chou-fleur ou le champignon sauvage.
Une heure de carafe et une bonne aération suffisent pour atténuer ces arômes. Sinon, il est également possible de le passer directement à la dégustation et de faire une rétro-olfaction en bouche.
En rouge comme en blanc, la complexité des vins naturels est excellente pour accompagner des plats du genre risotto aux champignons sauvages ou pièce de viande nappée d’une sauce forestière. Les vins naturels peuvent même être associés à un plateau de fromages ou de charcuteries.

L’achat des vins naturels

Puisque les vins naturels ont de la difficulté à trouver leur place sur les tablettes de la SAQ, il faut se tourner vers les restaurants, les bars à vin et les cavistes en ligne pour s’en procurer.
Le lurumea 2019 du domaine Bordatto, par exemple, est un vin naturel doté d’une belle acidité et de puissants tannins. Et la Renaissance 2016 du domaine Philippe Viret est un parfait assemblage de grenache, de syrah et mourvèdre.
Il y a également l’émilien 2018 du château le Puy, un vin qui combine les caractéristiques du merlot, cabernet sauvignon et carménère. Et enfin, il y a le coteau de la Mort 2017 du domaine des Côtes Rousses, un vin à base de mondeuse qui peut être gardé durant de longues années en cave.
Il convient de noter que tous ces vins naturels sont proposés à des prix très compétitifs. Donc, ils vous conviennent parfaitement si vous souhaitez vous initier à l’œnologie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *