https://www.virtualcountry.eu/wp-content/uploads/2020/09/foret-arbres.jpg

De nos jours, différentes marketplaces se spécialisent dans la vente, la collection et l’échange d’œuvres d’art virtuelles. Celles-ci cherchent effectivement à répondre aux besoins des amateurs d’art, des collectionneurs et des simples spéculateurs. Elles veulent faire profiter aux artistes le développement des crypto-monnaies pour pouvoir collectionner ou vendre des œuvres numériques via la blockchain.

Les premières collections d’œuvres d’art virtuelles

L’histoire des collectionneurs d’œuvres d’art virtuelles a commencé en 2017 avec l’apparition de la plateforme décentralisée CryptoKities. Celle-ci était dédiée spécialement aux chatons virtuels. Elle permettait de collectionner, d’acheter, d’échanger ou de vendre des petits chats mignons via la blockchain.
A l’heure où l’on parle, les félins ne sont plus les seules œuvres d’art virtuelles présents sur le Web. De plus en plus de crypto-artistes se concentrent sur les crypto-monnaies pour se constituer de nouvelles sources de revenus. Nous sommes très loin des timbres de collections.

Les marketplaces dédiées aux collections d’œuvres d’art virtuelles

En prenant par exemple le cas d’Open Sea, c’est le plus grand marché numérique au monde en termes d’objets de collection cryptographiqyes et jetons non fongibles. Il permet de collectionner différentes œuvres d’art virtuelles et de devenir un grand collectionneur d’une autre manière.
SuperRare également est spécialisée dans le crypto-art. Il possède un grand réseau d’artiste dont le collectif français Obvious et Robbie Barrat. Il y a également Nifty Gateaway, la plateforme qui propose des collections d’œuvres d’art virtuelles en édition limitée. Et enfin, il ne faut pas oublier Foundation, la plateforme qui renferme de nombreuses œuvres hypnotiques et qui permet de participer à des enchères.

Quid des galeries virtuelles réservées aux crypto-artistes ?

Par ailleurs, il convient de noter qu’il existe aussi, de nos jours, des galeries virtuelles qui permettent aux artistes d’exposer leurs œuvres. Celles-ci ont connu de grand succès depuis 2020, puisque leur utilisation a été favorisée par la fermeture des lieux de culture, notamment des musées et des espaces d’exposition pendant les phases de confinement.
Elles sont accessibles à tous les internautes et elles permettent à toutes personnes qui disposent d’une collection d‘art de la faire découvrir au monde en se créant une magnifique galerie.
L’exemple le plus concret est la plateforme Galeryst. Celle-ci peut être considérée comme une extension des Sims dédiée à l’art. Elle permet aux collectionneurs d’œuvres d’art virtuelles de choisir la disposition du lieu, la présentation de leurs œuvres, la hauteur sous plafond, la texture des surfaces des murs, sols et plafonds en deux dimensions.
Mis à part cela, les crypto-artistes doivent importer leurs œuvres depuis leur catalogue Adobe Photoshop Lightroom et ils doivent ajouter de petites descriptions et des étiquettes afin de permettre aux internautes de réaliser des visites thématiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *